Téléchargez notre dépliant au format PDF et découvrez Saint-Paul de Mausole et Vincent van Gogh.
 

Cloître Saint-Paul, historique et touristique Vincent van Gogh


 

 

Le centre culturel comprend : le cloître roman classé, la reconstitution de la chambre d'hospitalisation de Van Gogh durant son séjour à Saint-Paul entre mai 1889 et mai 1890, la galerie d'Art Valetudo, le champ Van Gogh qu'il contemplait de sa fenêtre, l'allée du clître et le parcours botanique, l'historique des soeurs de l'institut Saint Joseph qui oeuvrent dans l'établissement depuis le 19 ème siècle, les agrandissements des tableaux de Van Gogh peints en ces lieux.

heures d'ouverures :
fermeture hivernale du 30 décembre au 28 mars

Depuis 1995 le centre culturel  du cloître Saint-Paul est sous la responsabilité du psychiatre directeur médical de l'établissement afin de perpétuer la mission priroritaire et séculaire de ces lieux  de respect et de soutien des malades psychiatriques. Unique en son genre dans  son fonctionnement et ses objectifs  destinés à la fois à déstigmatiser l'image de la maladie psychiatrique  et ouvrir au public, une partie de cette nstitution de soins au passé historique et au patrimoine architectural remarquable est accessible sau public sous reserve du respect de la quiétude et la sérénité des lieux

Le cloitre roman classé de Saint Paul de Mausole
Le monastère Saint Paul de Mausole apparait avec grandeur dans le paysage d’oliveraie au pied des Alpilles grâce à son clocher roman à deux étages de plan carré coiffé d’un toit pyramidal.
A l’intérieur se trouve un magnifique cloitre roman du 11 ème et 12 ème siècle.
Au centre du promenoir, un jardin fleuri délicatement entretenu donne aux voutes toute leur noblesse. Le visiteur peut y profiter d’une incroyable atmosphère de quiétude,  de sérénité propice à la réflexion et au recueillement.

Chef d’œuvre de l’art roman provençal, le monastère et son cloître furent construits dans le voisinage de la cité gallo-romaine de Glanum. Ils doivent leur  nom à la proximité du site du mausolée des « Julii» (de la famille de l’épouse de César). Des documents conservés au Palais des Papes d’Avignon permettent de découper en quatre périodes  les dix siècles d’existence  de ce lieu de culte et  de soins psychiatriques:
•    Celle des Chanoines et des quatorze Prévôts de 1080 à 1317.
•    Celle des Archidiacres de 1317 à 1605.
•    Celle des Franciscains Observantins de 1605 à 1791.
•    Celle des laïques et des congrégations religieuses : La confiscation du monastère comme bien national pendant la révolution entrainera l’expulsion des moines et la méfiance des familles des malades.

L'asile psychiatrique et Vincent van Gogh Le Docteur Mercurin rachètera le site en 1807 et le dynamisera pendant près de quarante ans. En 1852, le préfet des Bouches-du Rhône instaure un arrêté par lequel « l’établissement de Saint Paul demeure autorisé comme asile privé, uniquement consacré aux aliénés, pour 50 hommes et 50 femmes ». Conformément à la loi de 1838 et l’ordonnance de 1839, différents médecins et laïques associés aux Sœurs de Saint Vincent de Paul puis de Saint Joseph de Vesseaux à partir de 1866, prennent charge de l’établissement.
Solidaires, ils protègent et développent la structure depuis cette période afin de poursuivre sans interruption la mission ancestrale d’accueil et de soins des malades mentaux. Parmi les hôtes célèbres furent internés en ces lieux l'empoisonneuse de Tulle et Vincent van Gogh de mai 1889 à mai 1890.

La chambre de Van Gogh Vincent van Gogh occupa pendant  53 semaines une chambre dans le « pavillon des hommes » dont vous pouvez découvrir la reconstitution en haut de l’escalier roman classé.
C’est à son arrivée le 16 mai 1889 que cette chambre  spartiate lui fut attribuée. Van Gogh put bénéficier d’une seconde chambre qui lui servit d’atelier, et d’une troisième pour stocker ses tableaux. Il les occupera  jusqu’à son départ le 16 mai 1890.

Le champ Van Gogh
Vincent van Gogh apercevait de sa fenêtre un champ clos qui le fascinait et le bouleversait. Il le peindra à quatorze reprises. Aujourd’hui transformé en jardin d’agrément, il est ouvert au public pour y découvrir les reproductions de ses œuvres principales en grand format et ses trois restanques en champ de fleurs, en carré de blé et en verger.

Le parcours botanique et artistique
Dans la magnifique allée arborée menant à la chapelle sont présentées les reproductions des principaux tableaux de Van Gogh dans leur lieu d’exécution dont  les célèbres «Iris », « La nuit étoilée », »Oliveraie », « Champ de blé avec cyprès », « Les premiers pas », « Champ de blé au faucheur », « Jardin de l’hospice Saint-Paul », « Autoportrait », etc….
En fonction des saisons, le visiteur est ébloui par les multiples couleurs de la végétation florale, les arbustes et les essences d’arbres jalonnée de petits panneaux explicatifs.

L'historique des Soeurs de l'Institut Saint-Joseph Dans l'ancienne salle à manger des religieuses qui à l'époque de Van Gogh dormaient au sein des dortoirs des malades sont présentés, des photos d'époque et les objets qui environnaient leur quotidien


La Galerie d’art Valetudo
En réponse au rêve de Van Gogh qui souhaitait créer une association d’artistes dans le midi de la France, l’association d’art thérapie Valetudo, ses ateliers et sa galerie ont été instaurés en 1995 au sein du cloître. Ce projet associe art, recherche et soin. Il en résulte la création d’œuvres particulièrement expressives et poétiques exprimant le parcours intérieur des patientes en soin dans les unités Saint Paul et Van Gogh ou en ambulatoire.
Les œuvres sont exposées et mises à la vente dans les anciennes salles capitulaires où se situe la boutique.


La boutique du Centre Culturel
En plus des œuvres des patientes, la boutique propose un grand choix de souvenirs (posters, cartes postales…) ainsi qu’une sélection d’ouvrages rendant hommage à Van Gogh, à son œuvre, à sa souffrance et aux personnes qui ont oeuvrées pour soulager les malades.

Ouvert 7 jours sur 7

du 1 octobre au 31 mars :
10h 15 à 17h15  (dernière entrée 16h30)

du 1 avril au 30 septembre : 9h30 à 18h45 ( dernière entrée 18h30)

Tarifs 2016:

individuels : 5 euros

réduction : groupe,  St-Rémy Pass ... : 3,50 euros